« Catalogue » des grès pour la table

Dans cette gamme, vous trouverez de l’utilitaire pour un usage alimentaire, avec souvent les mêmes pastilles que celles des pièces raku. Pour rappel, le but de cette page est de vous donner une idée du style des pièces et non pas de faire votre choix parmi des créations peut-être déjà vendues. De plus, la liste n’est pas exhaustive, alors, n’hésitez pas à passer à l’atelier !

  • Les mugs
  • Les verres
  • Les gobolées ou café long
  • Les bolées
  • Les tasses à café
  • Les dodus
  • Les plaques décoratives / « sous-plat »
  • Les grands plats ronds
  • Les sous-verres
  • Les Bonzomes
  • Les coupelles rondes
  • Les vases et soliflores
  • Les coupelles ovales
  • Les saladiers et plats avec plus ou moins de pastilles
  • Les boites à trucs
  • Les bibelots animaux…. enfin les chouettes et les tortues
  • Les cruches étranges et les pichets pouce

Poterie Toramur pichets pouce

  • Les coquetiers avec mouillettodrome
  • Les breloques et mini coupelles
  • Les beurriers à eau,  beurriers à cloche et cloches à fromages
  • Les théières
  • Les Totems
  • Les assiettes

Poterie Toramur assiette et poule

 

« Catalogue » des pièces Raku

Voici quelques pièces de la gamme Raku que vous pourrez trouver à l’atelier. Chaque pièce étant unique, le but de cette page est de vous donner une idée du style des pièces et non pas de faire votre choix parmi des créations peut-être déjà vendues. De plus, la liste n’est pas exhaustive, alors, n’hésitez pas à passer à l’atelier !

  • Les plaques décoratives
  • Les bibelots animaux
  • Les pots (à crayons, ustensiles, succulentes….)
  • Les bols grands et petits avec une pastille
  • Les boites à trucs
  • Les Vases-fleurs
  • Les gargouilles
  • Les breloques-pendentifs
  • Les plats et vide-poches
  • Les vases-tubes
  • Les coupelles rondes
  • Les bols bicolores
  • Les pots cailloux et boules

Le Raku décoratif, mode d’emploi

Le raku est une technique cherchant à provoquer des craquelures sombres dans l’émail.  Je ne vais pas ici vous faire un cours sur ce savoir-faire ! Il y a déjà toutes les informations utiles sur le net ! Sachez cependant qu’il est interdit de créer des pots en raku pour un usage alimentaire. Vous saurez bientôt pourquoi.

Laissez-moi donc vous raconter l’histoire d’un pot qui n’a pas la vocation de nous être utile pour nous sustenter, mais simplement d’embellir notre champ de vision.

À l’origine, la terre que l’on façonne ;  au tour, à l’estampage, peu importe. Elle devra néanmoins contenir de la chamotte, c’est-à-dire des grains de sable, suffisamment pour supporter ce qu’on va lui faire subir … sans exploser …

On lui donne forme…et hop au four (électrique dans notre cas) pour la première phase de cuisson : le biscuitage.

Parfois, dès cette étape, la création explose…dommage, il ne reste plus qu’à recommencer.

Poterie Toramur cuisson biscuit

un dernier coup d’oeil avant la fermeture du four…

Cuisson de biscuits explosés

…et une mauvaise surprise à l’ouverture, satanée bulle d’air :((

Oublions cette plaque….et prenons un autre modèle…le gros vase-fleur, à droite…qui n’aura même pas le loisir de servir de vase tellement son culot est étroit ! pas grave, il sera beau par lui-même, sans fleur !

Une fois biscuité, PseudoVase-Fleur passe par l’étape de l’émaillage puis direction le four à Raku avec ses copines.

Poterie Toramur Raku fournée

vous remarquerez, qu’entre temps,  une fausse jumelle de la plaque explosée a vu le jour 🙂

Inutile de vous mentir, les photos qui vont suivre ne renverront pas à cette cuisson. Il est quasiment impossible de prendre des photos ET d’assurer correctement cette étape. Il serait vraiment dommage de rater le final, juste pour immortaliser l’instant.

Prenons donc appui sur différentes photos prises par des proches.

Une fois les 900° à 1000 ° atteints (tout dépend de l’effet désiré), on ouvre le four…et c’est très très chaud. Rien de tel que la nuit pour l’apprécier.

Poterie Toramur Kaku ouvertune fourUne par une, les pièces sont alors sorties du four et posées au sol : le choc thermique fait craqueler l’émail en surface (ou le pot… ), on l’entend scintiller, tintinnabuler.

Du sol, le pot passe dans la sciure où il prend feu. La fumée commence alors à pénétrer les craquelures et à fixer leur tracé.

Poterie Toramur Raku en feuLe pot poursuit sa route dans une caisse remplie de sciure, que l’on ferme pour finaliser l’enfumage et les craquelures souhaitées : nombreuses ou pas, fines ou épaisses…le but du jeu est de tenter de maitriser quelques paramètres….

Poterie Toramur Raku en flammes

Poterie Toramur Raku cuisson nocturne

MLD sort les pots, GLB veille au bon enfumage.

Poterie Toramur Raku enfumage

La même chose en plein jour

Poterie Toramur Raku fin enfumageIl ne reste plus qu’à tout nettoyer ! et voilà le résultat concernant notre modèle initial. La concentration est retombée, on peut à nouveau prendre une photo 🙂

Poterie Toramur Raku fin de cuisson